» Des bureaux performants, confortables et sans clim c’est possible !

Imerys investit dans le solaire de toiture
19 avril 2016
Quand l’acier prend l’apparence du polystyrène
21 mai 2016

 » Des bureaux performants, confortables et sans clim c’est possible !

Le confort d’été ne peut plus se résumer à la mise en place d’une clim !
Aujourd’hui les bâtiments conservent la chaleur en hiver mais aussi en été. Dans un souci de sobriété énergétique, le confort d’été ne peut donc plus se résumer à la mise en place d’une  » clim « . Cette solution de facilité ne fait en effet  » que  » diminuer la température. D’autres paramètres sont à intégrer comme l’inertie, l’humidité, les parois  » froides  » ou  » chaudes « , les mouvements d’air, …

* Une conception réussie de bâtiment de bureaux doit donc intégrer l’ensemble de ces notions et paramètres, et peut dans certains cas se passer de climatisation active.

Une conception architecturale adaptée
Chaque façade doit être traitée selon son orientation :
– des ouvertures orientées au Nord, au Nord-Est ou à l’Est,
– privilégier les casquettes horizontales profondes pour les orientations sud,
– et pour les orientations Est et Ouest : les casquettes horizontales superposées ou encore l’usage de brises soleil orientables.

Le recours à la Simulation Thermique Dynamique (STD) sur des outils reconnus et performants (Trnsys, Pléiades-Comfie, Design Builder, etc.) est souvent très adapté.

Le concepteur pourra également s’appuyer sur :
– des matériaux à inertie importante pour lisser l’évolution de la température intérieure,
– des matériaux à changement de phase,
– la qualité des menuiseries et à la nature ainsi que la couleur des parois extérieures.

La ventilation, un outil efficace
Créer des courants d’air maîtrisés, soit via une ventilation naturelle, ou via une ventilation mécanique (très souvent la double flux en bureau) permet de diminuer la température des bâtiments en été. Le recours à un puits canadien peut également être étudié.

Dans tous les cas, il est pertinent de prévoir la possibilité d’une surventilation nocturne.

Limiter les charges internes
Pas d’éclairage artificiel pendant la journée en favorisant l’éclairage naturel, bien combiné avec un usage optimisé et judicieux des protections solaires.

Maîtriser le fonctionnement des outils bureautiques
En période d’inactivité, il est important de couper les PC, les moniteurs et les imprimantes et de faire la chasse aux veilles qui sont très énergivores en plus de réchauffer l’air.
Sensibiliser les occupants
La sensibilisation des occupants reste un pilier important du confort en été. Cela regroupe différents rappels et recommandations sur :
– la course solaire et en conséquence le fonctionnement des protections solaires,
– la nécessité de protéger les vitrages avant que le soleil ne donne dessus,
– les courants d’air,
– les outils bureautiques et l’éclairage,
– la possibilité d’ouvrir les fenêtres.

Le non recours à la climatisation nécessite aussi que les attentes des usagers évoluent : accepter d’avoir un peu chaud pendant quelques jours peut souvent être envisagé si le bâtiment est aéré, agréable, confortable et que l’objectif est compris et partagé par tous.

Recevez l’intégralité de cet article  » Bureaux performants, confortables sans clim : c’est possible!  » en cliquant sur le bouton  » demander une documentation « .

Comments are closed.