L’entretien de votre chaudière est indispensable pour son bon fonctionnement et obligatoire.

Les opérations de maintenance effectuées sont :

Vérification du fonctionnement des thermostats.

Vérification de la programmation horaire.

Nettoyage des sondes.

Vérification du circulateur d’eau chaude.

Vérification du réglage des aquastats.

Appoint d’eau éventuel des circuits.

Contrôle et analyse de la combustion (CO/CO2).

Nettoyage complet de la turbine, des électrodes.

Vérification de sécurité (boîtes relais…).

Nettoyage et réglage des électrodes d’allumage.

Contrôle de la tension d’alimentation.

Vérification des courroies et reprise de leur tension.

Qu’est-ce qu’une chaudière ?

La chaudière est le cœur de votre système de chauffage, son rôle est de générer de l’eau chaude pour le chauffage (via les canalisations et les radiateurs) et pour l’eau chaude sanitaire. (douche lavabo etc…).

La chaudière classique produit de la chaleur pour réchauffer de l’eau. Ses fumées de combustion s’échappent par une cheminée. La dernière génération de chaudière à condensation, est équipée d’un échangeur entre le foyer de combustion et la cheminée. Il récupère ainsi les calories contenues dans les fumées pour chauffer l’eau de retour du circuit de chauffage.

Le saviez-vous ?

2009

Le 15 septembre 2009, c'est la date du décret d'obligation d'entretien des chaudières


Obligation annuelle d’entretien des chaudières :

Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, précise que l’arrêté du 15 septembre 2009 sur l’entretien annuel des chaudières demande d’évaluer la performance énergétique et environnementale de la chaudière et de vérifier que la chaudière n’émet pas un gaz dangereux pour la santé : le monoxyde de carbone. Cet entretien annuel est donc obligatoire et s’applique à toutes les chaudières entre 4 et 400 kW.

Il existe 5 grandes catégories de chaudières :

Ces chaudières fonctionnent en raccordement avec le gaz de ville. Le choix de l’énergie gaz combiné à la technologie des chaudières à condensation donnent d’excellentes performances et permet de réaliser des économies importantes.

Quelque peu passées de mode pour cause de l’augmentation des tarifs du fioul et les difficultés liées au stockage en cuve, ces chaudières ont cependant réalisé de gros efforts sur le plan du rendement et reprennent un peu la côte avec les modèles fioul à condensation.

En plein essor ces dernières années, les chaudières bois présentent des avantages en crédit d’impôt à ne pas négliger.

Un équipement pratique car très compatible mais plutôt énergivore

Technologie parmi les plus récentes, les chaudières mixtes associent deux énergies (bois et gaz, gaz et solaire, bois-fioul, etc…).

Le prix de votre chaudière dépendra de sa taille de sa puissance mais également de l’énergie et de la technologie qu’elle utilise.

 

Tous les avantages d’une chaudière à condensation

  • Plus performant
  • Plus économique
  • Moins polluant

Quel type de chaudière gaz à condensation choisir ?

L’espace disponible dans votre habitation est un critère déterminant. L’aspect esthétique de l’appareil peut également être un critère de choix, tout comme son prix. Généralement, les particuliers disposant d’une buanderie ou d’un sous-sol optent pour une chaudière au sol.

Si vous disposez de moins de place, la chaudière murale ou la chaudière colonne sont des solutions adéquates. Quant au ballon d’eau chaude, s’il n’est pas intégré à votre installation, il existe là aussi différents modèles et des tailles variables. Le choix dépend de l’importance de votre consommation d’eau chaude sanitaire.

Crédit d’impôt

Tout particulier peut demander l’aide du crédit d’impôt dans le cadre de la réalisation de travaux d’économies d’énergie dans sa résidence principale. Depuis le 1er septembre 2014, il n’y a plus de condition de ressources et il est impératif de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour en bénéficier.

Les plafonds

Le crédit d’impôt est au taux unique de 30% dans la limite de 8.000 euros pour une personne seule et 16.000 euros pour un couple. Ce plafond est augmenté de 400 euros par personne à charge supplémentaire. Ce financement est octroyé sur une période de cinq années consécutives. Le propriétaire qui effectue des installations à plus de 5 ans d’intervalle pourra alors bénéficier du plafond à deux reprises. En outre, le crédit d’impôt peut être perçu par des personnes n’étant pas soumises à l’impôt.

Azurinox - Chaudière murale gaz à condensation

Guide des solutions gaz condensation

Intéressé par cette solution ?