Contrôle d’étanchéité des réseaux

Qu’est-ce qu’une fuite sur un réseau ?

Les fuites peuvent entrainer de sérieuses conséquences sur la sécurité, l’environnement ou le fonctionnement des machines. Il est important de trouver la fuite aussi rapidement que possible.

Cependant, en dehors des cas d’urgence, les plus petites fuites, dont certaines ne peuvent être détectées à l’odeur ou à l’œil nu, conduisent directement à une augmentation de la consommation ou à une panne de fonctionnement notamment pour les systèmes de climatisation et pompe à chaleur.

Le saviez-vous ?

43800

C’est la consommation annuelle en litres d’un goutte-à-goutte au robinet


Pourquoi procéder aux recherches préventives ou curatives?

  • Normes de sécurité à respecter
  • Consommation non justifiée
  • Chute de pression entrainant l’arrêt du système
  • Garantir l’utilisation des systèmes sous pression à leur pression nominale
  • Permettre une meilleure efficacité des process de production
  • Préserver les rendements de fonctionnements
  • Préserver l’environnement des fuites polluantes

Quelles sont les techniques de détection de fuite ?

Selon la nature du gaz ou du liquide objet de la fuite il existe différents moyens de détection :

  • La technologie des ultrasons
  • L’écoute électro acoustique, corrélateur acoustique, pré localisateur acoustique,
  • Les gaz traceur
  • Les caméras d’inspection vidéo
  • Les caméras infrarouges

Quelles sont les techniques de détection de fuite ?

Une flamme chauffe une plaque de cuivre. En présence de chlore, la flamme devient verdâtre.
Pour fluides chlorés uniquement. Utilisation inadaptée aux HFC.

Formation de bulles en cas de fuite après pulvérisation d’une solution aqueuse épaisse sur les surfaces ou canalisations à contrôler.

Lorsqu’un gaz est soumis à un champ électrique, il s’ionise et forme un nuage d’électrons.
La détection électronique à conductivité thermique :
Les oxydes métalliques disposent d’une conductivité thermique qui varie fortement selon les gaz en présence.
Sensibilité inférieure à 5 g/ an.

Au contact de la surface chaude (> 500°C), l’halogène (CI-Br-F) est séparé de la molécule et ionisé. Le flux de courant électrique créé est dirigé vers une électrode collectrice.
Bonne technologie pour tous les fluides frigorigènes.
Sensibilité inférieure à 5 g/ an.

Une fuite émet dans le domaine audible mais aussi dans celui des hautes fréquences. Les fréquences ultrasoniques (20 kHz – 200 kHz) sont converties en sons audibles et s’entendent à l’endroit de la fuite.
Satisfaisant pour tous les fluides frigorigènes.
Sensibilité médiocre à ce jour.

On introduit un traceur fluorescent dans l’huile du compresseur.  Après homogénéisation, il suffit d’inspecter le circuit avec une lampe émettrice de rayons U.V. Les points luminescents jaune-vert apparaissent à l’endroit des fuites. Satisfaisant pour tous les fluides frigorigènes.
Sensibilité minimale de l’ordre de 7 g/ an.

On introduit un traceur coloré dans l’huile du compresseur. Après homogénéisation, la pression dans le circuit rend la coloration visible à chaque endroit où il y a la fuite.
Procédé abandonné en raison de plusieurs risques : nocivité, action sur les joints, problèmes de fonctionnement, etc…

Voir nos documentations

Interessé par cette solution ?